Actualités du Château de Penne

Suivez avec nous l’évolution de la restauration et les actualités du Château de Penne.
Le journal de bordCONTACT

Histoire du Château de Penne

7 Juil,2017

Situé au sommet d’un éperon rocheux dominant les Gorges de l’Aveyron, le château de Penne est une imposante forteresse dont les vestiges datent des XIIème, XIIIème et XIVème siècles, et qui a su conserver, malgré les affres du temps, son caractère médiéval.

Aux frontières de l’Albigeois, du Quercy et du Rouergue, il fut une place forte de premier ordre au nord du territoire des vicomtes de Béziers, puis, plus tard, des comtes de Toulouse. Bâtie sur une falaise vertigineuse, la forteresse défie les lois de l’équilibre. Cette position lui permit de résister à l’ennemi, malgré les périodes troublées qui ébranlèrent la région (Croisade contre les Albigeois, Guerre de Cent Ans). Pourtant, ce dernier jugé imprenable, demeura inviolé. Le château connut sa période faste au XIIème siècle. Ce fut la résidence des seigneurs de Penne, vassaux des comtes de Toulouse, et d’illustres troubadours y venaient chanter l’Amour Courtois.

En dépit de la résistance des coseigneurs de Penne face à l’autorité du nouveau comte de Toulouse Alphonse de Poitiers, frère du roi Louis IX, le château passa sous la domination royale au milieu du XIIIème. A cette époque, il fut remanié, ses défenses développées et il devint une garnison militaire, permettant d’asseoir la suprématie de la royauté sur le Languedoc. Lors des Guerres de Religions, la forteresse restée catholique fut en partie détruite par les protestants en 1586.

Après 1622, suivra une époque d’abandon qui dura près de 400 ans. Ce chef-d’œuvre d’architecture classé monument historique en 1902, reprendra vie après son rachat en 2006. A partir de l’année suivante, de nombreux travaux de restaurations sont entrepris pour la sauvegarde du site. Il est ouvert au public depuis 2010.